Votre stratégie Facebook est-elle efficace ?

Un client nous a demandé de faire croître sa base de fans Facebook, car celui-ci trouvait que le nombre de gens qui aimaient sa page stagnait depuis quelques temps. Son nombre de fans frôlait les 500 depuis plusieurs mois et ne montait pas rapidement (1 à 5 abonnés par semaine).

Nous lui avons donc offert une stratégie sur mesure afin de croître sa base de fans avec des gens qui auraient un intérêt pour les produits qu’il offre.

Avec un budget d’environ 40.00$ par jour, nous avons fait croître sa base d’abonnés d’environ 600%! Le nombre de fans désiré par le client était 3000 et ce chiffre fut atteint en environ une semaine.

Le client désirait avoir des abonnés qui étaient reliés aux territoires où il faisait le plus de ventes, donc les pays suivants :

  1. USA & Canada
  2. Australie
  3. Angleterre (UK)
  4. Asie (Malaisie, Singapour, Philippines, Thailande, Indonésie & Bahrain)

Nous lui avons donc conçu quatre publicités différentes pour les marchés énumérés ci-haut. Au cours de la campagne publicitaire, nous avons remarqué que les fans provenant de l’Asie étaient vraiment peu dispendieux et cela a levé un doute sur leur légitimité. Le pourcentage de nouveaux fans provenant d’Asie était environ 10 fois plus élevé que ceux des trois autres marchés combinés, donc nous avons arrêté la publicité après moins d’une journée pour analyser le tout :

pub_asiepng

Le coût de cette publicité était de seulement 9.26$, ce qui fait un coût moyen par nouvel abonné de 0.018$ (1.8¢). Les chiffres étaient trop beaux pour être vrais, et après une recherche sur internet, un article confirmant notre théorie existait déjà : « Il existe des ‘’fermes de cliques’’ dans plusieurs pays sous-développés en Asie et Afrique. Des gens sont payés à aimer toutes les compagnies qui apparaissent dans leur fil de nouvelles. » Nous tenons à mentionner que la publicité était TRÈS ciblée et nous avions mis beaucoup de critères relatif au marché niche de notre client afin de ne pas faire apparaître la publicité à n’importe quel personne, mais ce fut guère dissuasif. Nous ferons un autre article sur les méfaits d’avoir trop de fans non-engagés sur Facebook… à venir.

Bref, après avoir arrêté la publicité en Asie (et probablement évité un désastre), nous avons priorisé les publicités pour les marchés non-asiatiques :

pub_nonasiepng

On peut voir que les taux de conversions sont plus bas qu’en Asie en général, sauf pour les États-Unis et le Canada. La campagne publicitaire ci-haute a coûté 221.69$, ce qui fait un coût moyen par nouvel abonné d’environ 0.10$ (10¢). C’est plus de cinq fois plus dispendieux, mais ces nouveaux fans sont beaucoup plus représentatifs de ce que notre client recherche.

Afin de démontrer la corrélation entre la qualité des nouveaux fans et des visites sur le site web, voici un exemple de l’augmentation des visiteurs provenant des quatre pays nommés ci-haut :

visiteurs_nonasie

 

On peut voir une croissance des visiteurs des pays ciblés après le début de la campagne (2014-11-02), ce qui prouve que ces nouveaux fans sont intéressés dans les produits offerts par notre client.

Si on compare avec les données de la première publicité analysée (pays asiatiques) :

visiteurs_asie1

 

Il n’est pas vraiment possible de faire une corrélation avec le nombre de nouveaux visiteurs relatifs aux publicités placées. Si nous désirons comparer des pommes avec des pommes, nous devons mettre le graphique ci-haut avec le même axe de visites :

visiteurs_asie2

On peut voir que nos visiteurs provenant de pays asiatiques n’ont pas augmentés réellement avec les 496 nouveaux fans, tandis que ceux de l’Angleterre (300 nouveaux fans) ont augmentés énormément.

Pour conclure, on peut voir une bonne hausse de sessions provenant des réseaux sociaux sur le site web, ce qui risque de se traduire en ventes dans le futur :

sessions

Lors de création de campagnes publicitaires sur Facebook, il est très important de segmenter les campagnes par rapport à notre clientèle afin de pouvoir vérifier qui répond bien à quelle publicité et ajuster le tir si nécessaire. Grâce à la rapidité de l’équipe, nous avons pu minimiser les fans non-voulus, car sinon la page aurait près de 10 000 abonnés aujourd’hui et cela aurait rendu celle-ci totalement inefficace (à voir dans notre prochain article).